Showing 11 results

Authority record
Société d'histoire de la Haute-Yamaska

Office du tourisme de Granby

  • Corporate body
  • 1966-1991

En 1966, les autorités municipales de Granby décident de prendre en main l'accueil touristique. L'Office du tourisme de Granby, administré par un conseil de six membres et présidé par Léon Robert, entreprend aussitôt ses activités en confiant à chacun la responsabilité d'un comité : la publicité, les finances, l'accueil des visiteurs, les relations publiques, le secrétariat et l'embellissement et la promotion. Le premier geste que pose l'Office de tourisme est la création d'une structure d'accueil, nommé Accommodation Granby 67, pour les visiteurs de la future exposition universelle de Montréal. Après s'être assurés d'un budget de fonctionnement, les administrateurs engagent du personnel (le premier directeur général est engagé en 1971) pour recevoir les touristes aux deux kiosques d'information et entreprennent une étude statistique sur le nombre et la provenance des visiteurs. En décembre 1979, pour mieux refléter la mission de sollicitation de congrès, l'organisme change de nom pour celui de Bureau du tourisme et des congrès de Granby (BTCG). En 1985, le BTCG vit une période difficile, au cours de laquelle la ville de Granby cesse de le financer et ses bureaux sont déplacés à l'hôtel de ville. Au printemps de la même année, le BTCG est en mesure de réintégrer ses locaux situés au 650, rue Principale, mais il dépendra désormais du Centre de coordination économique de Granby. Lorsque ce dernier sera démantelé en octobre 1992, la tâche de promouvoir le tourisme à Granby reviendra à un autre organisme.

Société zoologique de Granby

  • Corporate body
  • 1953-

C'est le 7 juillet 1953 qu'un groupe d'hommes d'affaires de Granby fonde la Société zoologique de Granby, un organisme sans but lucratif dont le mandat est de prendre en charge le Zoo de Granby. Ce dernier avait été établi en 1945 par le maire de Granby, Pierre-Horace Boivin, avec l'appui de la Chambre de commerce des jeunes qui, dès 1946, mettait sur pied le Comité du zoo, sous la présidence de Roger Leroux. En 1955, le gouverneur général du Canada, Vincent Massey, accompagné du maire de Granby, Pierre-Horace Boivin, procédait à l'inauguration d'un nouveau site, en remplacement des anciennes installations du parc Avery. La collection d'animaux se constitue au fil des ans, en grande partie grâce aux démarches du maire Boivin qui profite de ses voyages en Europe pour obtenir des dons ou effectuer des échanges avec d'autres jardins zoologiques. Le financement des opérations du Zoo provient, en grande partie, des frais d'entrée des visiteurs qui, en moyenne, sont 450 000 par année. En 1993, des hommes d'affaires et d'anciens présidents mettent sur pied la Fondation du Jardin zoologique de Granby pour amasser des fonds pour la construction de nouveaux pavillons thématiques et appuyer les demandes de subventions faites auprès des instances gouvernementales. Le Zoo de Granby compte alors quelque 225 espèces animales, totalisant plus d'un millier de spécimens.

La vocation du Jardin zoologique s'est transformée depuis son ouverture. Ainsi, de simple parc d'attractions à ses débuts, ce dernier s'est transformé en organisme de conservation pour les espèces exotiques menacées d'extinction et en lieu de stage pour les étudiants en médecine vétérinaire. Aujourd'hui, le Jardin zoologique participe à divers types d'événements nationaux et internationaux. Il est membre de plusieurs associations professionnelles, comme l'Association canadienne des zoos et aquariums. Il contribue à la conservation des espèces par le biais de la politique d'hébergement d'animaux. En 2023, la Société zoologique de Granby a fêté son soixante-dixième anniversaire de fondation.

Porter, Clinton D.

  • Person
  • 1888-1981

Clinton D. Porter nait le 24 mai 1888. Il est le fils de Forest Porter et de Carrie Bressie. En 1911, il épouse Eva L. Gilman à l'église méthodiste St Paul de Waterloo. Il décède en 1981 à sa résidence de la rue Denison (Granby), où il habite depuis 1916. En 1910, après des études en comptabilité, Clinton D. Porter entre au service de la Miner Rubber. Il en devient gérant en 1930, un poste qu'il occupe jusqu'à sa retraite, en 1957. Parallèlement à sa longue carrière au sein de l'entreprise, Clinton. D. Porter est un actif partisan du mouvement scout. Il est secrétaire du Granby Boy Scout Group de 1927 à 1946 et commissaire adjoint du district de 1934 à 1966. Son rôle lui vaut seize citations d'honneur, dont la très convoitée Silver Acorn pour sa contribution exceptionnelle au développement du mouvement scout anglophone du Canada.

Matton, Jean-Paul

  • Person
  • 1919-1999

Jean-Paul Matton nait à Granby le 25 septembre 1919. Il est le fils d'Edgar Matton et Flora Messier. Le 2 décembre 1961, il épouse Gilberte Desmarais avec qui il a deux fils. Son décès survient à Granby, le 14 mai 1999. L'intérêt de Jean-Paul Matton pour la photographie remonte à 1939. Enrôlé dans l'armée canadienne l'année suivante, il suit des cours et acquiert une formation dans ce domaine. La Deuxième Guerre mondiale terminée, il retourne à l'emploi de la compagnie de textile Nordic. Ce n'est qu'en 1950 qu'il ouvre un studio sur la rue Saint-Antoine, à Granby, et que débute véritablement sa carrière de photographe et de cinéaste. En 1958, il devient le seul photographe officiel du quotidien La Voix de l'Est. Deux ans plus tard, il ferme son studio et se consacre principalement à son métier de photographe de presse. Pendant dix-huit ans (1958-1976), Jean-Paul Matton fixe sur pellicule les événements marquants de l'histoire de Granby et des municipalités environnantes. Parallèlement, il effectue des contrats à la pige pour le service des nouvelles régionales de la télévision de Radio Canada et il produit de courts messages publicitaires. Encouragé par ses succès, il installe, en 1975, un petit studio dans le sous-sol de sa résidence et se consacre à la production de films promotionnels destinés aux salles de cinéma et aux ciné-parcs du Québec. En 1987, la compagnie Kodak, en reconnaissance de son travail, soutient sa candidature auprès de l'American Film Institute, où il est admis la même année.

Brodeur, Bernard

  • Person
  • 1933-1995

Bernard Brodeur est né à Granby en 1933. Il est le fils d'Israël Brodeur et d'Alida Racicot. Il décède dans la même ville le 10 mars 1995. Bernard Brodeur entre au journal La Voix de l'Est en 1950 en tant qu'unique journaliste sportif. Il est alors âgé de 17 ans. Pendant quarante-cinq ans, il couvre la scène sportive de Granby et de la région pour le quotidien local. Il fait aussi une incursion dans le monde de la radio en animant, sur les ondes de CHEF, une émission de ligne ouverte intitulée "Sportifs, vous avez la parole". Au milieu des années 1980, La Voix de l'Est lui attribue une page à son nom, dans laquelle il publie des entrevues, des potins et un commentaire sous le titre de "Ben...des choses à dire".

Laliberté, Florand

  • Person
  • 1928-1997

Florand Laliberté nait en 1928 du mariage d'Arthur Laliberté et d'Eldéa Rivard. Le 30 octobre 1954, il épouse Monique Bruneau à l'église Saint-Eugène de Granby. Le couple a deux enfants. Florand Laliberté décède le 15 juillet 1997, à l'âge de 69 ans. Florand Laliberté entreprend sa carrière de photographe en 1947, à l'âge de dix-huit ans. Il ouvre un premier studio au 203, rue Principale, Granby, au milieu des années 1950. Il se spécialise dans la photo de studio, de groupes scolaires et de mariages. Au début des années 1980, il déménage son studio au 20, rue Gill, Granby, où il pratique jusqu'à sa retraite, en 1993.

Côté, Marcel

  • Person
  • 1931-1984

Marcel Côté, fils de Alphonse Côté et de Lucienne Lessard, nait à Montréal le 29 novembre 1931. Il épouse Roxy Pearl Hiltz le 25 septembre 1954. Il décède subitement à Waterloo le 26 janvier 1984, âgé de 53 ans. Il s'établit à Waterloo au début des années 1960, prenant la relève de son père à titre de photographe. En plus de son travail en studio, il est photographe de presse pour le journal La Voix de l'Est. Il couvre la région de Waterloo jusqu'à la fermeture du bureau du quotidien dans cette municipalité. Ensuite, il poursuit l'exercice de son métier au service de la compagnie Meubles Roxton. En 1978, il se fait élire, une première fois, au poste de conseiller municipal. Au cours de son deuxième mandat, il est victime d'un accident cardio-vasculaire.

Boivin, Horace

  • Person
  • 1905-1994

Pierre Horace Boivin nait à Granby le 24 septembre 1905 du mariage de Pierre-Ernest Boivin, maire de Granby de 1915 à 1934, et d’Alma Comtois. Il épouse Frances Bergeron le 20 janvier 1940, à Granby. Le couple donne naissance à onze enfants. Pierre Horace Boivin décéde à Granby le 17 mai 1994. Pierre Horace Boivin fait ses études au collège commercial de Granby et au Mont Saint-Louis, à Montréal. Il débute en affaires vers 1934 au sein de l’entreprise fondée par son père, la Granby Elastic Web. Marchant dans les traces politiques de son père, il accède à la mairie de Granby en 1939, un poste qu’il occupe 25 ans sans interruption, jusqu’en 1963. Au cours de cette période, il s’implique à divers titres au sein de commissions gouvernementales et d’associations de bienfaisance et de loisirs. Il est président des campagnes des bons de la Victoire entre 1940 et 1945, de la Chambre de commerce de la province de Québec et de la Fédération canadienne des maires et municipalités. Il est également délégué officiel des maires du Canada aux conférences de l’Union internationale des villes et pouvoirs locaux tenues en Europe entre 1948 et 1963. Sur le plan local, il est l'un des instigateurs du Jardin zoologique de Granby. Horace Boivin quitte la politique municipale en 1963, mais n’abandonne pas pour autant la scène publique. Il préside le comité des célébrations des fêtes du centenaire de la Confédération de 1967 et est nommé commissaire du pavillon chrétien de l’Expo universelle de Montréal. De 1969 à 1984, il occupe le poste de commissaire industriel à la Ville de Granby. Au cours des dix dernières années de sa vie, il est directeur des relations publiques pour la même municipalité.

Boisvert, Jean-Jacques

  • Person
  • 1934-2001

Jean-Jacques Boisvert est né à Trois-Rivières le 29 décembre 1934 et est décédé à Bromont le 4 juillet 2001. Il fait ses études primaires et secondaires chez les frères Maristes où il entre en communauté. Mais il abandonne la vie religieuse après une année d'enseignement à Saint-Amable (1955) pour entreprendre une carrière dans la police de Montréal. Du 13 mai 1957 au 3 juin 1990, il occupe successivement les postes de constable, d'enquêteur et de greffier au Palais de justice de Montréal. Quelques années avant sa retraite, Jean-Jacques Boisvert vient s'établir à Bromont, anciennement West Shefford, lieu d'origine de sa mère Desneiges Messier. C'est à ce moment qu'il s'intéresse à l'histoire de sa région et qu'il collectionne des photos illustrant la vie d'autrefois. Il rédige aussi de nombreuses chroniques historiques dans la revue Coup d'oeil sur Bromont (1986-1994). Au mois de novembre 1994, il est élu conseiller municipal du quartier Adamsville à Bromont.

Fortin, Germain

  • Person
  • 1917-2006

Germain Fortin nait à Granby le 17 octobre 1917. Il décède accidentellement au même endroit le 12 novembre 2006. Il est le fils de Guillaume (Willie) et de Anna Germain. Il épouse Annette Ménard le 3 août 1946, à la paroisse Notre-Dame de Granby. Germain Fortin fait d’abord son cours primaire au collège Sacré-Cœur de la rue Saint-Joseph, puis se rend au Séminaire de Saint-Hyacinthe pour faire ses études secondaires. Avant d’être appelé par les forces armées canadiennes, en 1942, il acquiert une formation universitaire en philosophie à Ottawa, puis se rend à l’Université Laval de Québec où il est diplômé en biochimie. Son service militaire au sein du corps canadien d’ingénieurs se fait au pays. Après la guerre, de 1946 à 1954, Germain Fortin occupe un poste dans les laboratoires de teintures de l’usine Verney Mills, à Granby. En 1954, il entre au service du Gouvernement fédéral pour la Voie maritime du Saint-Laurent et y demeure jusqu’à sa retraite, en 1982.

Savage, Ellis A.

  • Person
  • 1875-1903

Ellis Savage nait le 22 septembre 1875 à Granby. Il y meurt prématurément le 14 février 1903, terrassé par une pneumonie. Il est le fils de Mary Bradford et d'Alonzo C. Savage, commerçant et maire de Granby de 1877 à 1892. Ellis Savage épouse Mary Fuller, d'East Farnham, au mois d'août 1901. Engagé au commerce de son père avec son frère Raymond, Ellis Savage en devient associé au tournant du XXe siècle. Photographe amateur de talent, c'est à Ellis Savage que l'on doit les plus belles photos de Granby de la fin du XIXe siècle.