Fabrique Saint-Étienne de Saint-Étienne-de-Bolton

Identity area

Type of entity

Corporate body

Authorized form of name

Fabrique Saint-Étienne de Saint-Étienne-de-Bolton

Parallel form(s) of name

Standardized form(s) of name according to other rules

Other form(s) of name

Identifiers for corporate bodies

Description area

Dates of existence

1874 - 2008

History

Au début, la paroisse Saint-Étienne comprenait le territoire des paroisses actuelles d'Eastman, de Sainte-Anne-de-la-Rochelle, de Knowlton, de Bolton Sud et de Mansonville; vers 1850, même les fidèles de Waterloo allaient à la messe à Saint-Étienne. Les pionniers arrivèrent de la région du Richelieu, après les troubles de 1837-1838. L'abbé Charles-François Morrison, curé de l'Île du Grand Calumet, fut le premier missionnaire; il célébra la première messe dans la paroisse en 1842. À cette date, Saint-Étienne de Bolton dépendait du diocèse de Montréal; en 1852, la paroisse passa au nouveau diocèse de Saint-Hyacinthe et elle fut cédée au diocèse de Sherbrooke en 1874. Le 7 mars 1872, elle avait été érigée canoniquement par Mgr Charles LaRocque, évêque de Saint-Hyacinthe. Au commencement de la mission, la première chapelle fut construite à proximité de la maison actuelle de monsieur Léo Morel. Vers 1872, l'église fut construite et bénite en 1874 par Mgr Antoine Racine. Le curé Pierre-Charles Boulay la termina en 1883-1884. Le presbytère actuel, ancien magasin de monsieur Lachambre, aurait plus de 120 ans dans sa partie la plus ancienne. Auparavant, le curé demeurait dans la sacristie de l'église. À noter que les registres paroissiaux datent de 1851. Le 5 novembre 1889, les paroissiens demandèrent à Mgr Racine l'autorisation de procéder à une répartition sur les biens des propriétaires de leur communauté chrétienne; par cela, ils montraient un intérêt sincère pour le bon fonctionnement de leur fabrique. Parmi les paroissiens qui se sont consacrés au service complet du Seigneur, il faut noter feu Mgr Maurice Vincent, P. D. et les abbés Conrad, Marcel et Jean-Marc Berger. Cette paroisse a toujours eu une vocation touristique d'importance; les touristes ont apporté de tout temps un appui appréciable à la vie de la paroisse. Depuis 1941, les curés de Saint-Étienne ont la charge d'une desserte, Notre-Dame-du-Mont-Carmel de Stukely Sud, et depuis mai 1991, le curé de Saint-Édouard d'Eastman dessert cette paroisse. Le 1er janvier 2008, la paroisse est dissoute par Mgr Gaumond et son territoire est annexé à celui de la nouvelle paroisse Notre-Dame-du-Mont-Carmel d'Eastman.

Places

Legal status

Functions, occupations and activities

Mandates/sources of authority

Internal structures/genealogy

General context

Relationships area

Access points area

Subject access points

Place access points

Occupations

Control area

Authority record identifier

CAMAR

Institution identifier

Rules and/or conventions used

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language(s)

Script(s)

Sources

Maintenance notes

  • Clipboard

  • Export

  • EAC

Related subjects

Related places