Fabrique Saint-Janvier de Weedon

Identity area

Type of entity

Corporate body

Authorized form of name

Fabrique Saint-Janvier de Weedon

Parallel form(s) of name

Standardized form(s) of name according to other rules

Other form(s) of name

Identifiers for corporate bodies

Description area

Dates of existence

1854

History

Le premier colon à s'établir à Weedon arrivait de Saint-Hyacinthe; ce district a fourni le plus grand nombre de citoyens du territoire qu'on nomma Weedon, en 1862. En 1841, Germain Biron, de Westbury, prit possession d'un lot du cinquième rang. Le «Père Biron» est considéré comme le véritable fondateur du canton de Weedon. Le 2 janvier 1848, il rencontra, fortuitement, à Sherbrooke, l'abbé Bernard McGauran, chez un marchand de la ville. Il invita monsieur McGauran à s'intéresser à cette petite colonie. À la fin de février de la même année, le curé de Sherbrooke délégua son vicaire, l'abbé Luc Trahan, qui fut accueilli à bras ouverts par les colons de l'endroit. L'abbé Trahan y confessa les 38 adultes présents et leur donna la communion. Il baptisa les trois premiers nouveau-nés de la paroisse. Le lendemain, il célébra la première messe chez Abraham Bourque. À la fondation du diocèse de Trois-Rivières, le 8 juin 1852, le canton de Weedon fut rattaché à ce nouveau diocèse. À l'automne de 1852, à la suite de certaines chicanes au sujet du site de la première chapelle, Mgr Thomas Cooke confia à l'abbé Georges-Jacques Duhault, curé de Wotton, la mission de régler ce problème. L'abbé Duhault réalisa le projet sur un lot de monsieur Siméon Fontaine. Le 2 juillet 1854, l'abbé Duhault bénit le nouveau temple et y célébra la première messe. En novembre 1855, un modeste presbytère s'élevait à côté de la chapelle; cette construction avait été autorisée par Mgr Cooke. Ce dernier acceptait qu'on construise une école, adjointe au presbytère; au début, on y accueillit quinze enfants. Le premier curé résident arriva le 17 octobre 1862 : l'abbé Louis-Cléophas Gouin; il desservait en même temps Saint-Olivier de Garthby (plus tard, Saint-Charles-Borromée). Le 4 février 1863, l'abbé Thomas Caron, vicaire général de Trois-Rivières bénit une cloche à la chapelle de Weedon. C'est sous la gouverne du curé Gédéon Béliveau, le 19 octobre 1866, que la paroisse Saint-Janvier de Weedon fut érigée canoniquement. Le 18 septembre 1867, l'abbé Georges-Adolphe Barolet arriva à Weedon comme curé. Au mois de juin 1876, Mgr Racine, premier évêque de Sherbrooke, invita les paroissiens de Weedon à construire, au plus tôt, une église; ce qui fut fait à compter de juillet 1879. On fit édifier, dans le même temps, un presbytère à deux étages. Mgr Racine bénit ce presbytère le 27 octobre 1880; il fit de même pour l'église, le lendemain. Le 18 août 1886, un carillon de trois cloches fut installé et bénit, à cette nouvelle église. Ce temple fut incendié en 1923. Le curé Ferdinand-Nelson Rousseau fit bâtir l'église actuelle, en 1924. Depuis 1981, le curé de Weedon dessert également la paroisse Saint-Raymond de Fontainebleau. Le 1er janvier 2013, Mgr Cyr a décrété la fermeture de la paroisse au moment où il a fondé une nouvelle paroisse qu'il a nommée Bienheureux-Jean-Paul II de Weedon.

Places

Weedon

Legal status

Functions, occupations and activities

Mandates/sources of authority

Internal structures/genealogy

General context

Relationships area

Access points area

Subject access points

Place access points

Occupations

Control area

Authority record identifier

CAMAR

Institution identifier

Rules and/or conventions used

Status

Level of detail

Dates of creation, revision and deletion

Language(s)

Script(s)

Sources

Maintenance notes

  • Clipboard

  • Export

  • EAC

Related subjects

Related places